Passer au contenu
Logo_Sebotics_new
Page d'accueil » C'est ainsi que le premier robot gastro fait ses preuves

C'est ainsi que le premier robot gastro fait ses preuves

Un employé de Sebotics scanne la salle d'un restaurant avec Bellabot

C'est ainsi que le premier robot de gastronomie fait ses preuves dans la gastronomie suisse

In der Brasserie du Musée Suisse des Transports de la Suisse, qui, à travers Sociétés coopératives ZFV est opéré, un robot de gastronomie accompagne le personnel depuis début octobre. Nous avons demandé si le nouvel employé pouvait faire ses preuves et comment les invités externes et les organisateurs avaient réagi face à lui.

Installation du robot de gastronomie BellaBots dans la brasserie du Musée Suisse des Transports
Aperçu de l'installation du BellaBot dans la brasserie du Musée Suisse des Transports.

Un robot de restauration blanc et noir en forme de pilier se déplace dans la brasserie sur des roues silencieuses Musée des Transports. Avec son visage animé et ses oreilles de chat, il semble très sympathique et attire les yeux des enfants curieux peu après l'ouverture du musée. Vous vous tenez radieux devant l'entrée de la brasserie et observez l'employé quelque peu différent de l'entreprise.

Le robot de restauration, que les employés appellent affectueusement "Werni", vient de l'entreprise lucernoise Sebotics, filiale de Precom Group AG. L'entreprise est principalement engagée dans la numérisation dans diverses industries. Le directeur général et propriétaire Thomas Holenstein ne connaît que trop bien les préjugés contre son dernier produit. « C'est une idée fausse que la numérisation progressive entraînera inévitablement des pertes d'emplois. grâce à BellaBot seul le travail monotone peut être facilité. Et de donner un coup de main aux employés de la gastronomie », explique Holenstein.

Un support auquel il faut s'habituer

Comme pour tout nouvel employé, les superviseurs et les collègues doivent être préparés à une phase d'intégration de plusieurs semaines avec un robot de restauration. « Si vous ne prenez pas le temps de comprendre le robot et que vous n'êtes pas ouvert à une telle nouveauté, vous BellaBot aucune aide du tout », rapporte le responsable de Sebotics.

Car dans la brasserie du Musée Suisse des Transports, les employés ont été enthousiastes dès le départ. Ils ont immédiatement accepté la nouvelle tâche. 

Hans Bühlmann, responsable de la gastronomie au Musée Suisse des Transports avec Thomas Holenstein, directeur général de Sebotics
Hans Bühlmann, responsable de la gastronomie au Musée Suisse des Transports avec Thomas Holenstein, directeur général de Sebotics

Hans Bühlmann, chef de segment pour la restauration publique à la coopérative ZFV-Unternehmungen : « Le BellaBot soutient nos employés dans leur travail quotidien. Par exemple, lorsque vous servez ou rangez de la nourriture et des boissons. 

Grâce à sa technologie innovante, le robot, en tant que lien ludique avec l'expérience muséale, s'intègre parfaitement à la gastronomie du Musée Suisse des Transports. Cependant, cela ne remplace ni les spécialistes ni les assistants. Pas même le contact humain important avec nos hôtes. BellaBot Je suis très bien accueillie par l'équipe de la gastronomie et les convives. Le robot est d'un grand soutien en période mouvementée.

Robot gastro : un extracteur de foule pas seulement pour les enfants

Avec sa nature amicale, "Werni" a non seulement suscité l'intérêt des enfants, mais aussi des adultes et des grandes entreprises. Ainsi, le célèbre robot de la gastronomie a été invité à diverses manifestations au Musée Suisse des Transports :

L'enthousiasme des visiteurs de l'événement était grand et les goodies sur les étagères du robot ont rapidement disparu.

Le robot gastro BellaBot à l'occasion de la journée numérique
BellaBot à l'occasion de la journée numérique
Robot gastro BellaBot à l'événement "Night in the Museum"
BellaBot dans "La nuit au musée"
Le robot gastro BellaBot au RedBull Event
BellaBot à l'événement RedBull

Bien sûr, "Werni" a été autorisé à assister à d'autres événements tels que "Night at the Museum" ou le "Marathon de la ville suisse» ne manque pas. Ici aussi, il a relevé le personnel pendant les heures difficiles.

C'est un peu plus calme dans la brasserie aujourd'hui. Néanmoins, "Werni" se déplace habilement entre les tables avec quelques tasses de café. On sent que ce nouveau collaborateur a été bien accueilli et, du moins par son équipe, que la brasserie du Musée Suisse des Transports serait inconcevable sans lui.

Abonnez-vous aux connaissances d'initiés sur le BellaBot

Abonnez-vous à la newsletter Sebotics pour recevoir toutes les questions et réponses importantes sur BellaBot et les robots de service.

Commercialisation de